Tirez la chevilette

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

.... et la bobinette chera!

Gamin, j'aimais la formule mais la trouve aujourd'hui banale.

Je préfère un "toc-toc-toc" virtuel sur mon melon. Il me rappellera ces trois vers de Paul Valéry, extrait du Cimetière Marin (un des plus beaux poèmes de la langue française à mes yeux):

                                           J'attends l'écho de ma grandeur interne,
                                           Amère, sombre et sonore citerne,
                                           Sonnant dans l'âme un creux toujours futur!


Commentaire pre-post-mortem: Ce sont les tombeaux, pardon les tonneaux vides qui font le plus de bruit.