50 MINUTES POUR RÊVER 50 ANNÉES

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher
Mario Villagi verso p.jpg


Pour ses 50 ans, l'artiste peintre Mario Villagi a invité une cinquantaine de confrères et consœurs à exposer avec lui à l'Espace Wallonie du centre de Bruxelles dont Aurore d'Utopie


Invitation Mario Villagi 50 ans 50 artistes p.jpg

Celle-ci est intervenue en s'inspirant d'une phrase du poète Eugène Savitskaya: "Chaque jour, ma vie compte un jour de plus; Chaque jour, ma vie compte un jour de moins".
Se basant sur cette ambivalente contradiction, elle a pris 50 instantanés de Mario Villagi à une minute d'intervalle puis en a imbriqué 49, de couleurs, au recto d'un losange de 50 cm de côté.
Combiné Mario Villagi lozange recto p.jpg

Au verso, elle a collé la cinquantième photo noire et blanche au milieu d'un miroir et l'a bordée de la phrase altérée et inversée d'Eugène Savistkaya: "Ma vie compte - une heure de plus - une heure de moins - toutes les cinquante et quelques minutes".


Mario Villagi verso 01 p.jpg

Mario Villagi recto 01 p.jpg

Mario Villagi verso 02 p.jpg

Ce qui, dans cette petite intervention, plait en particulier à Aurore, c'est de voir toutes les œuvres de l'exposition se refléter dans le miroir tournoyant au centre de la salle d'exposition pour naître du visage de Mario puis disparaître.

Peut-être est-elle aussi Mario... tout autant qu'Unalala, Krépuscula, Léontine ou Donald?