Le quinze août à Ostende

De Paul Gonze
Aller à : navigation, rechercher

En 2012 - week-en caniculaire - engorgement de bidons pâles et de maillots arc-enciel sur la plage - comme des fourmis autour d'un pot de miel - avec la conviction qu'il ne faudra pas attendre longtemps pour que la soupe se mette à bouillir -

- "Ah  les jolies colonies de vacances! "murmure Aurore.

- "Colonie pénitentiaire", corrige Krépuscula.

On n'entendait moins le ressac des vagues que les appels à la prudence du maître-nageur

Quel étranger en son propre pays pourrait espérer s'en échapper en nageant jusqu'au bord de l'horizon?


01 la jolie colonie pénitentiaire p.jpg


Remarque: ce photo-montage a été réalisé à partir d'une douzaine de clichés pris depuis la terrasse du 28ème étage de l'immeuble tour qui dépareille le centre d'Ostende mais stimule, chez ceux qui y dorment, de déroutants mirages.